• 2017-09-14
    LE JOUR DE COTE 2017 ARRIVE A GRANDS PAS!


    (+) click image to enlarge

    Une année de plus s'est écoulée en un clin d’œil, un autre Jour de la côte est imminent. Cet événement, célébré chaque année depuis le 2007, rassemble tous les pays de la Méditerranée pour sensibiliser à l'importance de la côte en tant que ressource naturelle, culturelle et économique, et les risques auxquels elle est actuellement confrontée. Le Jour de la côte en Méditerranée 2017 se tiendra à Tivat, au Monténégro, le 25 septembre, sous le haut patronage de S.E. M. Filip Vujanovi?, Président du Monténégro, qui assistera personnellement à l'événement. Le thème principal de l'événement de cette année sera «protéger notre mer», se sera le fil rouge à la fois des sessions officielles et informelles. La célébration est organisée conjointement par le Ministère du développement durable et du tourisme du Monténégro, l'Etablissement public pour la gestion des zones côtières du Monténégro (JPMD) et le Centre d'activités régionales du programme actions prioritaires (CAR/PAP). Plus d'information sur l'événement ici.

  • 2017-09-13
    Lancement de la plateforme Co-Evolve


    (+) click image to enlarge

    Le projet Co-Evolve a le plaisir de vous annoncer le lancement de son nouveau site internet à l'adresse suivante: https://co-evolve.interreg-med.eu/.   Se voulant fonctionnel, dynamique, moderne et épuré, le site met l'accent sur l'information relative aux événements organisés et aux nouveautés. Sur cette plateforme, vous pourrez également accéder aux documents produits dans le cadre du projet qui seront progressivement mis en ligne.

  • 2017-08-24
    Lancement de la plateforme MOCOMED


    (+) click image to enlarge

    La plateforme MOCOMED (a MOving COast in the MEDiterranean) est un espace dédié aux risques d’érosion côtière et de submersion marine. Elle vise à permettre une meilleure compréhension et une meilleure appréhension de la gestion des risques côtiers en Méditerranée.

    La plateforme MOCOMED a été mise en place dans le cadre du Programme d’Aménagement Côtier du Var (PAC Var), projet porté par le CAR/PAP du ONU Environnement/PAM. Lancé en 2015, le projet PAC Var a pour objet de soutenir la mise en œuvre de la gestion intégrée des zones côtières (protocole GIZC) sur le territoire varois, et s’est naturellement intéressé aux risques d’érosion côtière et de submersion marine.

    Les risques naturels côtiers se situent en effet à la croisée des dynamiques naturelles et des enjeux humains qui dessinent le littoral d’aujourd’hui. Entre terre et mer, ces risques peuvent impacter les biens et activités humaines présents sur le littoral et intéressent ainsi les politiques publiques en termes de prévision, de prévention et de gestion de crise.  Ils peuvent également être vecteurs d’opportunité et ouvrir de nouvelles perspectives en matière de réorganisations territoriales, de développement de filières économiques, ou de création de nouveaux espaces de loisirs et de nature.

    La plateforme MOCOMED s’adresse à la fois aux personnes souhaitant acquérir des notions et connaissances générales dans le domaine des risques côtiers, mais également à un public de professionnels plus aguerri, elle comporte ainsi : un espace pédagogique dédié au littoral mouvant, comportant des schémas dynamiques du littoral, dans sa version naturelle et anthropisée ; un espace historique, faisant état des ressources mobilisables pour l’établissement d’une rétrospective de l’évolution du littoral au fil du temps ; un espace ressources, contenant des fiches-outils ainsi que des liens vers les travaux et démarches intéressant les risques côtiers, en Méditerranée et au-delà.

  • 2017-07-21
    Une première newsletter pour le projet Co-evolve


    (+) click image to enlarge

    Vous souhaitez en savoir plus sur le projet Co-evolve, ou vous êtes tout simplement intéressé par le développement durable du tourisme maritime et côtier ? Alors la newsletter de Co-evolve devrait vous intéresser. Cette newsletter vous donnera des informations détaillées et récentes sur les premières activités du projet et ses principaux résultats. La première section traite des évènements récents organisés par le projet, ou lors desquels il a été présenté. La seconde vous donne des informations sur les évènements et activités internes et externes à venir. Une nouvelle version de la newsletter sera publiée tous les six mois jusqu’à la fin du projet en octobre 2019. La newsletter est disponible à l’adresse suivante :  (http://mailchi.mp/dd22d3df1f0c/co-evolve-newsletter-1-july-2017)

    Si vous souhaitez par ailleurs vous abonner à cette newsletter, ce que nous vous recommandons chaleureusement, vous pouvez vous rendre sur le lien http://eepurl.com/cU5_1j

  • 2017-07-20
    La pollution marine est un gros problème, il peut se retrouver dans votre assiette!


    (+) click image to enlarge

    La Conférence internationale « Pollution marine – défis et solutions » a été organisée par le représentant croate auprès du Parlement européen, M. Davor Skrlec, à Split, Croatie, le 18 juillet 2017.

    Une centaine de participants des niveaux national, régional et local des pouvoirs publics en Croatie, de la société civile, du monde de la recherche et des experts internationaux se sont rassemblés pour discuter de trois sujets importants liés à la pollution marine:perspectives mondiales et européennes, actions dans l'Adriatique, pollution marine en Croatie.

    La directrice du CAR/PAP a informé les participants des initiatives de l’ONU environnement/PAM sur le terrain: le Plan régional sur les pollutions marines adopté en 2013 en tant que document juridiquement contraignant pour l'ensemble de la région méditerranéenne; la décision de 2016 sur les instruments additionnels d'appui de la mise en œuvre du Plan régional; la plate-forme régionale ouverte sur la pollution marine établie et un forum de consultations et d'échange d'expériences. Elle a également souligné deux autres initiatives importantes pour lutter contre les pollutions marines : le plan d'action régional pour la production et la consommation durables, et le programme intégré de surveillance et d'évaluation (IMAP), qui comprend deux indicateurs déjà adoptés et un indicateur relatifs déchets marins.

  • 2017-06-28
    Vers un cadre régional pour la GIZC


    (+) click image to enlarge

    Lors de la réunion extraordinaire des PFN du CAR/PAP organisée à Athènes, Grèce les 28 et 29 juin 2017, les participants ont adopté l’ébauche de document qui servira de termes de référence pour la préparation du texte complet du cadre régional pour la GIZC, comme cela est exigé par l’article 17 du Protocole, lors du prochain exercice biennal. Il devrait aider les parties contractantes à mettre en œuvre le Protocole GIZC dans la région et à renforcer la coopération régionale en la matière. En outre, le cadre conceptuel pour la PEM en Méditerranée a été également adopté comme une première étape vers l’introduction de cet instrument relativement nouveau pour la mise en œuvre de la GIZC dans les eaux territoriales méditerranéennes. Les deux documents seront à nouveau discutés lors de la réunion des points focaux du PAM début septembre 2017.

     

  • 2017-06-27
    Forum terre-mer du Var III – de la méditerranée au local


    (+) click image to enlarge

    Dans le cadre du Programme d’Aménagement Côtier du Var (projet PAC Var), le CAR/PAP, en partenariat avec le Conservatoire du littoral, a organisé le troisième Forum Terre-Mer du Var, le 27 juin 2017 dans les locaux de l’Université du Sud-Toulon Var, en association avec les Journées Var Europe 2017.

    Cette journée, qui a réunit une quarantaine d’acteurs, de niveaux national, régional et local, a été consacrée au thème de la coopération inter-acteurs, abordée sous les prismes de la coopération méditerranéenne, mais également des coopérations locales. Dans une première série de tables rondes, les projets européens SimWestMed et Maregot ont été présentés, de possibles synergies discutées, notamment concernant les liens terre-mer et l'intégration de la Planification de l'espace maritime et de la Gestion intégrée des zones côtières, et la possible organisation d’événements conjoint courant 2018.

    Une seconde session a été dédiée à la présentation du pré-rapport sur l’analyse des politiques de gestion terre-mer varoises pour une mise en œuvre du protocole GIZC. Une série de recommandations ont pu être débattues par les participants, des orientations et précisions ont été définies qui permettront à l’équipe projet de finaliser ce document en vue de la conférence finale du PAC, celle-ci a été annoncée pour le 6 octobre 2017, à la Villa Noailles à Hyères.

  • 2017-06-14
    Premier groupe de travail et comité de pilotage du projet SimWestMed à Malte


    (+) click image to enlarge

    Le groupe de travail du projet SimWestMed s'est réuni à St Julian's, à Malte, le 13 juin 2017, pour discuter de chaque composante et sous composantes du projet. Une attention particulière a été accordée à l'élaboration de l'évaluation initiale. Les partenaires des quatre pays au projet (France, Italie, Malte et Espagne) rempliront une "fiche pays" qui sera fusionnée dans une synthèse homogène sur les aspects marins et maritimes qui sont pertinents pour la planification de l’espace maritime (PEM) dans le bassin méditerranéen occidental, comme une pierre angulaire pour la mise en œuvre du projet. La plate-forme régionale de PEM a également au cœur des échanges, ainsi que les questions liées aux interactions terre-mer, les interactions entre les usages, les impacts cumulatifs, les exigences en termes de données et d'information, et d'autres outils qui devraient aider le processus de développement et permettre de faire émerger une méthodologie conceptuelle pour une PEM transfrontière plus homogène.

    Le PAP/CAR a présenté la définition et l'application de la PEM, telle qu’entendue par la Convention de Barcelone, en tenant compte des relations entre les pays membres de l'UE et les pays non membres de l'UE. Enfin, les discussions se sont concentrées sur la préparation des études de cas, où le PAP/CAR jouera également un rôle de coordination. Les actions permettront aux partenaires de tirer des connaissances et de l'expérience du terrain.

    Le Comité de pilotage s'est tenu le 14 juin 2017. Lors de cette réunion les partenaires ont abordé les approches de PEM nationales, mais aussi des éléments de gestion, de coordination et de communication. Une série de mesures et de jalons ont été adoptés, en tant qu'orientations pour le groupe de travail.

     

  • 2017-06-02
    L’économie bleue pour la Méditerranée


    (+) click image to enlarge

    La conférence finale du projet “Une économie bleue pour une Méditerranée saine” financé par MAVA s’est tenue à Marseille, France, les 30 et 31 mai. Elle a été précédée d’une réunion du conseil consultatif qui visait à présenter et à valider les résultats du projet, ainsi qu’à commenter l’ordre du jour proposé pour la conférence.

    La conférence était le deuxième grand évènement organisé dans le cadre ce projet. La première session a été consacrée à la présentation des résultats et à des discussions, notamment dans le domaine des activités économiques sélectionnées et des indicateurs proposés pour mesure leur valeur actuelle et leurs tendances. Le CAR/PAP était responsable de la composante 3 sur la promotion et l’intégration des résultats du projet à l’échelle méditerranéenne et à l’international. La seconde partie de la conférence a été dédiée aux secteurs spécifiques tels que la construction navale, les activités portuaires, la bioprospection, le tourisme, les énergies offshore, la pêche et l’aquaculture. Ces secteurs, qui sont de la plus haute importance pour l’économie méditerranéenne, devraient mieux prendre en compte les principes de l’économie bleue afin que la région méditerranéenne devienne une région où le développement durable contribue au bien être des populations ainsi qu’à la protection des ressources et de sa riche biodiversité. Tout cela est également conforme aux objectifs et aux exigences du Protocole GIZC et des autres documents stratégiques du PAM tels que la « Stratégie méditerranéenne pour le développement durable », le « Plan d’action pour une consommation et une production durable » et d’autres instruments internationaux tels que les « Objectifs du développement durable » de l’ONU. La conférence s’est terminée par une table ronde sur le thème « Progressons vers une économie bleue dans la région méditerranéenne ».

     

     

  • 2017-05-22
    IFOAM – Session internationale sur l’agriculture biologique au CAR/PAP


    (+) click image to enlarge

    La Fédération internationale des mouvements d'agriculture biologique (IFOAM) a organisé son 5ème cours sur le leadership biologique européen en Croatie, et sa réunion de lancement a eu lieu lors de la foire d’agriculture biologique à Split les 19 et 20 mai 2017, ainsi que lors de la session matinale du dimanche 21 dans les locaux du CAR/PAP à Split. Les participants se sont ensuite dirigés vers les îles adriatiques de Vis et de Hvar.

    Au niveau international, l'IFOAM est l'organisme international qui rassemble les acteurs du secteur de la production biologique depuis 1972, réunissant une grande diversité de parties prenantes contribuant à avancer vers les buts de l’agriculture biologique. Elle rassemble plus de 800 sociétés affiliées dans plus de 100 pays. La mission d’IFOAM comprend l’adoption à travers le monde de l’agriculture biologique dans toute sa diversité.

    La production et la consommation de produits issus de l’agriculture biologique participent au développement durable du littoral méditerranéen en améliorant la santé de la population, du sol et des écosystèmes, et à proposer une offre de qualité pour les nombreux touristes.

     

  • 2017-05-21
    Plaidoyer pour une économie bleue


    (+) click image to enlarge

    La semaine dernière, deux évènements majeurs ont suscité l’attention du CAR/PAP – la Journée maritime européenne (JME) et l’Atelier participatif sur les usages multiples pour une croissance bleue durable (projet MUSES) qui a eu lieu à Poole, Royaume-Uni, du 16 au 18 mai 2017. Les deux réunions avaient pour thème l’économie bleue et le futur des mers régionales européennes, et étaient particulièrement pertinentes pour le projet MAVA « Une économie bleue pour une Méditerranée saine » dont le CAR/PAP est partenaire, ainsi que pour son objectif d’encourager l’intégration de l’économie bleue dans les initiatives internationales.

    Un représentant du CAR/PAP a participé à la JME 2017, le principal évènement annuel organisé par le DG Mare de l’UE, qui a rassemblé plus de 600 participants. Le thème de cette journée était le « Futur de nos mers », pour lequel l’économie bleue joue un rôle crucial. Plusieurs ateliers de parties prenantes ont eu lieu parallèlement autour de sujets tels que l’innovation et la croissance ; les gens et les compétences ; la durabilité et la gouvernance ; ou encore la sûreté et la sécurité.

    Le jour précédent la JME, un atelier a été organisé dans le cadre du projet MUSES (Horizon 2020) qui implique 10 partenaires de toute l’Europe. Le projet vise à comprendre les bénéfices des utilisations multiples des points de vue environnementaux, socioéconomiques et spatiaux et de promouvoir ainsi la croissance bleue au niveau des mers européennes. Le CAR/PAP était invité en sa qualité de partie prenante de la région méditerranéenne. Cela a été une bonne opportunité de promouvoir le concept d’économie bleue du projet MAVA et de présenter les approches utilisées au niveau d’autres mers régionales.

     

  • 2017-05-21
    Posons les bases du MedProgramme


    (+) click image to enlarge

    Une réunion de lancement informelle du nouveau programme pour la mer Méditerranée du FEM récemment approuvé (MedProgramme) sur l’amélioration de la sécurité environnementale a été organisée à Athènes, Grèce, du 17 au 19 mai 2017. Le MedProgramme a été conçu pour accélérer la mise en œuvre des actions prioritaires identifiées en vue de réduire les pressions environnementales transfrontalières majeures affectant la mer Méditerranée et ses zones côtières tout en améliorant la résilience au climat et la sécurité hydrique ainsi que la santé et la qualité de vie des populations côtières.

    Le principal objectif de cette réunion était de contribuer à la préparation de 7 sous-projets du MedProgramme. 12 institutions ont participé à la réunion et ont discuté ensemble de la manière d’intégrer leurs activités futures de manière à créer des synergies et à parvenir à un résultat final qui sera supérieur à la somme de toutes les activités individuelles. Le sous-projet 2.1. dirigé par le CAR/PAP « Zones côtières méditerranéennes : résilience climatique, sécurité hydrique et protection des habitats » sera mis en œuvre dans tous les pays du projet : l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, l’Egypte, le Liban, la Lybie, le Maroc, le Monténégro et la Tunisie.

  • 2017-05-20
    M. Larid nous a quittés trop tôt


    (+) click image to enlarge

    C’est avec une grande tristesse que l’équipe du CAR/PAP a appris aujourd’hui le décès de son collaborateur de longue date et ami : M. Mohamed Larid. M. Larid avait été parmi les pionniers de la GIZC en Algérie, accompagnant le CAR/PAP dès le début des années 2000 dans le cadre du programme d’aménagement côtier algérois. En tant que responsable des activités participatives, il avait organisé de nombreux ateliers « Imagine » lors desquels il encourageait chacun à réfléchir et à agir pour le futur de la côte algérienne. Il avait un côté un peu rêveur, qui lui permettait d’aller parfois au-delà de ce que l’on aurait cru possible. Dans sa dernière collaboration avec le CAR/PAP : le plan côtier de Réghaïa, M. Larid avait été un talentueux chef d’équipe qui savait tirer le meilleur des experts avec lesquels il travaillait. M. Larid veillait également à assurer sa relève en matière de GIZC, en impliquant systématiquement nombre de ses étudiants à ses côtés. Il était pour le CAR/PAP un collaborateur précieux, que nous regretterons longtemps.

  • 2017-05-12
    Fin du cours MedOpen avancé sur le CVC


    (+) click image to enlarge

    La session de formation avancée de MedOpen sur le changement et la variabilité climatiques (CVC) en Méditerranée est officiellement terminée. Une vingtaine d’étudiants habitant au Maroc (15) et en Tunisie (5) étaient inscrits à cette session de formation en français. Il était demandé aux étudiants de participer à la discussion du forum et de préparer une dissertation finale sur le CVC. Les dissertations rendues portaient sur des thèmes intéressants tels que l’impact du CVC sur le littoral marocain ; la vulnérabilité de la zone côtière tunisienne au CVC et ses capacités d’adaptation ; l’approche GIZC et le développement durable au Maroc ; les effets du CVC sur l’aquaculture marine en Méditerranée avec une référence spéciale à l’augmentation des proliférations d’algues toxiques, le bioencrassement et la contribution des algues à la réduction des gaz à effets de serre ; les effets du CVC sur la pêche au Maroc ; les engagements du Maroc pour minimiser les impacts du changement climatique, etc. Une des  étudiantes est même allée au-delà de la Méditerranée, puisqu’elle a présenté l’impact de la fonte des glaces engendrées par le changement climatique sur la population indigène du nord du Québec . Les dissertations finales, les contributions aux discussions du forum ainsi que le travail général des étudiants seront évalués et notés par les professeurs MedOpen du CAR/PAP responsables de cette session.

    Il y avait une nouveauté dans cette session de formation : les étudiants peuvent aujourd’hui évaluer de leur côté la formation dans son ensemble. Grâce à ces commentaires, le CAR/PAP pourra améliorer les futures formations de MedOpen.

     

  • 2017-05-12
    CO-EVOLVE s'est réuni à Split


    (+) click image to enlarge

    Les 10 et 11 mai 2017, le CAR/PAP a accueilli dans ses bureaux la 2ème réunion du comité de pilotage du projet Co-Evolve. L'évènement, qui a réuni 29 participants représentants de 6 institutions partenaires et de 6 zones pilotes du projet, a été une opportunité de faire le point sur les progrès des activités en cours.


    L'un des objectifs de la réunion était de présenter l'avancement de l'analyse des principales menaces et facteurs favorisants la co-évolution d'un tourisme côtier et marin durable en Méditerranée, qui est actuellement élaborée par les partenaires institutionnels avec le soutien des coordinateurs des zones pilotes. Un autre point important de l'agenda était la présentation des progrès réalisés dans les zones pilotes situées en Croatie, en Espagne, en France et en Italie. Même si le travail ne commencera officiellement qu'une fois la phase d'analyse achevée, des études préliminaires ont déjà été lancées afin d'identifier les principales parties prenantes, et des interviews avec les acteurs du tourisme ont été réalisées afin de peaufiner les activités.


    Dans l'après-midi de la seconde journée, une visite technique sur l'une des zones pilotes – la Baie de Kaštela – a été organisée pour les participants. A Kaštel Suæurac, un représentant du partenaire du projet RERA, l'institution publique pour la coordination et le développement du comitat de Split-Dalmatie, a informé les participants des enjeux et des opportunités de la zone. Il a expliqué que la Baie de Kaštela avait été identifiée par des études antérieures de l'ONU environnement/PAM comme l'un des « hot-spots climatiques » de la côte croate, et qu'il serait indispensable de prendre en compte cet aspect lors de la planification du développement du tourisme. Les participants ont ensuite été conduits jusqu'à Kaštel Lukšiæ, où les vents déchaînés leur ont donné une occasion de constater par eux-mêmes que les vagues s'écrasaient violemment sur les portes du château, mettant ainsi en danger ce patrimoine qui pourrait être valorisé pour un tourisme culturel.

  • 2017-05-09
    Des mers sans plastique


    (+) click image to enlarge

    Il faisait chaud en ce matin ensoleillé du 7 mai 2017 à Athènes. A 9h15, des membres du personnel de l'ONU Environnement / PAM se retrouvent devant la station de métro. Destination: plage de Freattyda au Pirée, en Grèce, pour participer à la campagne de nettoyage de MedSOS " Des Mers sans Plastique ", sous l'égide de l'ONU Environnement / PAM.

    Enthousiastes et motivés, des groupes de bénévoles de tout âge, ont participé à la campagne. À leur arrivée, on leur a remis de gros sacs, des gants et des fiches pour enregistrer les différents types de déchets marins collectés.

    "Les gouvernements de la Méditerranée, qui sont les Parties à la Convention de Barcelone, ont décidé l'année dernière de réduire d’ici 2024, de 20% les déchets marins dans le bassin Méditerranéen. Pour cela, l'ONU Environnement / MAP tient à soutenir de telles initiatives. Quoique de petite envergure, elles sont essentielles pour atteindre cet objectif ", a déclaré Gaetano Leone, coordonnateur de l'ONU environnement / PAM qui a lui aussi participé à l'activité de nettoyage.

    La campagne qui s'est axée pour la deuxième année consécutive sur les plastiques, rejoint les efforts de l'ONU pour tourner la marée sur la lutte contre le plastique avec sa campagne de 5 ans #OceansPropres, lancée en février dernier. Les mégots de cigarettes étaient les déchets les plus collectés par le personnel à l'ONU Environnement / MAP participant. La plage était également semée de particules de styromousse provenant des caisses de poisson ainsi que de pailles, en plus de morceaux de fer oxydés.

    Les déchets marins représentent un problème critique dans la Méditerranée. Le problème est exacerbé en raison des échanges limités du bassin avec l’océan, ses côtes densément peuplées, un tourisme fortement développé et les apports supplémentaires des déchets provenant des rivières et de zones très urbanisées.

  • 2017-05-07
    Rencontre « petites îles durables »


    (+) click image to enlarge

    Les 5 et 6 mai sur l’ile de Zlarin, en Croatie, le CAR/PAP s’est joint à la  Rencontre « petites îles durables » qui a réunit des acteurs français associés à l'Initiative de l’association SMILO (Conservatoire du littoral, Parc National de Port Cros), avec des acteurs croates locaux et régionaux de la protection, de la gestion et du développement insulaire en Croatie : le Comitat de Šibenik-Knin, la ville de Šibenik, l’Agence régionale de développement du Comitat de Šibenik-Knin, le LAG 5, le LAG More 249, l’association Pokret Otoka, l’île de Silba, l’Institut économique de Zagreb, et les acteurs de Zlarin: l’office du tourisme de et le conseil de l’île de Zlarin, les associations KUD Koralj, Bodulièi et des pompiers volontaires, le Yacht Club.

    Cet échange franco-croate a été organisé dos-à-dos avec un atelier de travail de la communauté locale de Zlarin - île croate pilote de cette initiative. Ce programme vise : (i) à faire avancer d’un côté le processus de labellisation de Zlarin comme « île durable » et la définition d’un plan d’actions pour le développement durable de l’île, et (ii) à poursuivre les efforts pour la mise en synergie d’actions dans le cadre des activités à l’international de SMILO et étendre le réseau de l’association à de nouveaux partenaires et mettre en œuvre de nouvelles activités en Croatie.

    A l’occasion de cette rencontre, la ville de Šibenik ainsi que le Comitat de Šibenik-Knin ont signé la Déclaration “pour le développement durable des petites îles”. Aussi, nous retiendrons la mise en place de Comité local pour le développement durable de l’île de Zlarin. Ces journées ont permis aux participants d’échanger leurs expériences, savoir faire et points de vue afin d’avancer vers la mise en place d’actions conjointes.

  • 2017-05-05
    La réunion des PFN du CAR/PAP a été organisée à Split


    (+) click image to enlarge

    Les 3 et 4 mai 2017, la réunion des points focaux nationaux du CAR/PAP a été organisée à Split, Croatie, en présence des représentants de 17 parties contractantes, de cinq experts invités, d’une représentante de l’ONU environnement/PAM et du personnel du CAR/PAP. Les principaux objectifs de la réunion étaient de passer en revue les progrès accomplis dans la mise en œuvre du programme de travail (PdT) de la période biennale 2016-2017, et de présenter le PdT pour la période biennale 2018-2019, ainsi que de discuter du cadre régional, dont la première ébauche a été présentée et discutée à Athènes début avril. En outre, les composantes de la côte et de l’hydrographie du Quality Status Report (bilan de santé) et les projets MedProgramme et C&VC-GIZC du FEM ont été présentés aux participants.

  • 2017-04-26
    L'atelier de l'EcAp MED II a discuté des indicateurs relatifs à la côte et à l'hydrographie


    (+) click image to enlarge

     

    Les 24 et 25 avril 2017, le second atelier de formation sur les indicateurs relatifs à la côte et à l’hydrographie a été organisé à Rome, Italie, dans le cadre du projet EcAp MED II. Outre les deux représentants du CAR/PAP et trois experts dans les domaines de la côte et de l’hydrographie, six consultants nationaux des pays éligibles à  l’EcAp MED II étaient présents (Algérie, Israël, Liban, Libye, Maroc et Tunisie), ainsi que deux représentants de la Turquie et des experts de l’ONU Environnement/PAM et de l’ISPRA.

    Dans le programme de surveillance et d’évaluation intégrées (IMAP) adopté par la COP 19 en 2016,  il a été estimé que les 27 indicateurs étaient pertinents pour évaluer le bon état environnemental des zones côtières et de la mer méditerranéenne. Cet atelier a été consacré à trois indicateurs appartenant au groupe de la côte et de l’hydrographie, à savoir « Longueur du littoral soumis aux perturbations physiques en raison de l’influence des structures/ouvrages artificiels », « Emplacement et étendue des habitats impactés directement par les altérations hydrographiques » et « Changement de l’utilisation du sol ». Les experts du CAR/PAP ont présenté les indicateurs un par un afin de déterminer précisément quels étaient les dispositions de surveillance, et ont donné des exemples concrets de leur mise en œuvre. Les experts des pays ont ensuite exposé les avancées en matière d’IMAP nationaux dans chacun des pays. Les systèmes de partage d’informations sur l’environnement (SEIS) ont ensuite  été présentés par l’expert de l’ONU Environnement/PAM. L’atelier s’est terminé par un exposé sur l’importance de l’interconnexion entre l’OE1 sur la biodiversité (les habitats marins) et l’OE7 (l’estimation des altérations hydrographiques) par l’expert de l’ISPRA. Les experts nationaux ont insisté sur le besoin de renforcer les capacités, et notamment pour ce qui est du soutien technique en matière de mise en œuvre des indicateurs (par ex. pour la modélisation, l’utilisation du SIG, etc.). Les échanges dynamiques des participants de l’atelier ont renforcé les bases déjà solides pour une surveillance harmonisée et efficace des zones côtières méditerranéennes.

     

     

     

     

     

  • 2017-04-25
    L’EUSAIR et le CAR/PAP se mutuellement


    (+) click image to enlarge

    A l’occasion de l’année internationale du tourisme durable pour le développement 2017, un atelier intitulé « Présent et avenir du tourisme durable et responsable » a eu lieu à Zagreb, Croatie, les 24 et 25 avril 2017. L’atelier était organisé avec le soutien d’Interreg V-B ADRION 2014-2020 (Strategic project Facility Point) et du ministère du  tourisme de Croatie, et a permis une sensibilisation  et un partage des expériences du pilier 4 sur le tourisme durable de la stratégie macro-régionale de l’UE pour la région adriatique et ionienne (EUSAIR).

    Mme Željka Škarièiæ, directrice du CAR/PAP, a été invitée à participer au panel sur la « promotion et intégration de la durabilité ainsi que de la consommation et de la production durables (CPD) dans les politiques de tourisme ». Elle a réalisé une présentation sur la GIZC en tant que cadre pour l’intégration des enjeux de durabilité environnementale dans les politiques de tourisme. Cette occasion a été à la fois une bonne opportunité de promouvoir le Protocole GIZC, ses principes et ses objectifs ainsi que le travail réalisé sur le cadre régional pour la GIZC, et une occasion de renforcer le soutien mutuel entre les initiatives pan-méditerranéennes de la Convention de Barcelone et de la stratégie macro-régionale pour la région adriatique et ionienne pour l’un des thèmes qui est au centre de la GIZC.

     

  • 2017-04-23
    Conférence de l’EMSEA – Inscrivez-vous maintenant!


    (+) click image to enlarge

    L'Association européenne des éducateurs en sciences de la mer (EMSEA), en collaboration avec le département de géosciences de la faculté des sciences de Malte va organiser la 5ème conférence de l'EMSEA, qui aura lieu à l'Université de Malte à Valette, Malte, du 7 au 10 octobre 2017. Les objectifs de la conférence sont de promouvoir une meilleure intégration de la littérature scientifique sur les océans dans les programmes scolaires; de digitaliser la littérature sur les océans; la corrélation entre le bon état des océans et la santé humaine; et les scénarios et le rôle de la littérature sur les océans. Les participants cibles de la conférence de l'EMSEA sont tous les gens ayant un rapport avec la mer, et en particulier les chercheurs, politiques, conférenciers, etc.

    Les résumés doivent être soumis avant le 15 juin 2017. Pour en savoir plus à propos de la conférence, veuillez consulter la page https://www.um.edu.mt/events/emsea2017/

    L'EMSEA est une organisation qui fait la promotion de la littérature relative aux océans (Ocean Literacy) en Europe. Sa branche EMSEA-Med s’attache principalement à faire la promotion de la littérature relative à la région méditerranéenne dans les pays de l’UE et hors UE, dans le but d’atteindre une utilisation et une protection durables de la mer Méditerranée. Si vous souhaitez en savoir plus à propos de l’EMSEA-Med, veuillez consulter la page http://www.emsea.eu/info.php?pnum=15/ ou encore le site facebook https://www.facebook.com/emseamed/

  • 2017-04-11
    Le cadre régional prend forme


    (+) click image to enlarge
    Un atelier de discussion de la première ébauche de cadre régional pour la gestion intégrée des zones côtières a été organisé par le CAR/PAP à Athènes, Grèce, les 5 et 6 avril 2017. Le Ministère de l’environnement, de la protection du territoire et de la mer d’Italie a participé à l’organisation de la réunion. La réunion a réuni des experts désignés par 13 pays méditerranéens. Le cadre régional est un document prévu par l’article 17 du Protocole GIZC, dans le but d’aider les Parties contractantes à coopérer pour la promotion d’un développement durable et d’une gestion intégrée des zones côtières. Les commentaires et suggestions constructives formulés lors de cette réunion vont maintenant permettre de réaliser une nouvelle version du cadre qui sera discutée lors de la réunion des points focaux nationaux du CAR/PAP au mois de mai.

    Suite à la réunion régionale, une réunion a été organisée le 7 avril avec les représentants des autorités et institutions grecques afin de présenter les derniers projets de l’ONU Environnement/PAM et du CAR/PAP sur les indicateurs EcAp et la PEM. La réunion a accueilli des représentants des ministères de l’environnement et de l’énergie, du tourisme, de l’économie et du développement, ainsi que du développement rural et de l’alimentation, et des représentants d’organisations scientifiques et de recherche venant de l’Université nationale et capodistrienne d'Athènes, de l’Université technique d’Athènes, du centre grec pour la recherche marine et de la société panhellénique des ichtyologistes technologistes. Cette réunion a été très intéressante et productive à la fois pour le CAR/PAP et pour les représentants grecs, et nous espérons qu’elle sera suivie de nombreuses réunions collaboratives d’experts dans le futur.

  • 2017-04-10
    Journées d’information en Croatie


    (+) click image to enlarge
    Le programme CTF Italie - Croatie 2014-2020 incite à la coopération frontalière entre les territoires des deux pays qui surplombent la mer adriatique (25 provinces italiennes et 8 comitats croates). L'objectif général du programme est d’ « accroître la prospérité et le potentiel de croissance bleue de la région en stimulant les partenariats transfrontaliers permettant de parvenir rapidement à des améliorations effectives ». Le programme est destiné à soutenir les projets dans les domaines de l’innovation bleue, de l’adaptation au changement climatique, de l’environnement, de la culture et des transports. Le budget total du projet est de 237 millions d’euros, dont 201 millions d’euros sont mis à disposition par le Fond européen de développement régional (FEDR), le reste provenant du co-financement national.

    Pour l’ouverture de la première série d’appels à projet, les organismes responsables du programme Italie-Croatie organisent des journées d’information en Croatie du 19 au 21 avril 2017. Les ateliers seront organisés à Ploèe, Zadar et Karlovac. Un programme détaillé des ateliers est disponible sur le site web du Ministère du développement régional et des fonds européens - https://razvoj.gov.hr/vijesti/program-interreg-v-a-italija-hrvatska-2014-2020-poziv-na-nacionalne-info-dane-i-svecano-otvaranje-podrucnih-ureda-zajednickog-tajnistva-programa/3588/.

    Lors des journées d’information, les représentants de l’autorité de gestion et le secrétariat conjoint fourniront des informations détaillées sur les opportunités de financement figurant dans l’appel, les exigences administratives et de financement, et les règles et procédures de candidature, dans le but d’impliquer les bénéficiaires potentiels et de recevoir des propositions de projet de qualité.

  • 2017-04-04
    La GIZC dans les pays de l’Afrique du Nord


    (+) click image to enlarge
    A l’occasion de la réunion de clôture du projet « Intégration effective de la gestion intégrée des zones côtières dans les pays d’Afrique du Nord, Algérie, Maroc et Tunisie » qui s’est tenu à Hammamet, Tunisie, le 30 mars 2017, le WWF Afrique du Nord a réunit de nombreux acteurs des trois pays, et en premier lieu les ONGs partenaires du projet. Le PAP/CAR à prit par au mot de bienvenue aux côtés de l’APAL, du Ministère en charge de l’environnement du Maroc, le Direction générale en charge du tourisme en Algérie et le WWF AN, et c’est joint aux échanges.

    La rencontre a été l’occasion de passer en revue les résultats du projet et de partager certaines bonnes pratiques ainsi que les difficultés rencontrées. Les perspectives règlementaires en termes de GIZC ont été débattues, dont la ratification a soutenir en Algérie et en Tunisie. Les partenaires ont réfléchi à l’avenir à donner au réseau maghrébin des NGOs pour la GIZC qui a émergé dans le cadre du projet. Afin de le faire vivre toutes les associations présentes se sont ainsi engagées à mener dans chaque pays, et en parallèle, des actions, notamment lors de la prochaine semaine de la mer et du Coast Day. D’autre part, un manuel pour la mise en œuvre de la GIZC par les réseaux associatifs fera l’objet d’une marge diffusion (400 exemplaires seront imprimés et diffusés).

    La seconde phase de financement du CEPF-Med (le bailleur qui a porté le projet), pour laquelle un nouvel appel à projet devrait sortir en septembre 2017, sera anticipée par les partenaires, un agenda commun a ainsi été établi.

  • 2017-04-03
    Le cours MedOpen CVC en français a démarré!


    (+) click image to enlarge
    Aujourd’hui, la session de formation en ligne du cours avancé de MedOpen sur le changement et la variabilité climatiques en français a débuté. 20 étudiants participent à cette formation de quatre semaines : 15 étudiants du Maroc 5 de Tunisie. Ces étudiants avaient déjà tenté de s’inscrire à la formation avancée de MedOpen sur la GIZC en français, mais leurs candidatures, bien que totalement recevable au vue de tous les critères de sélection, n’avaient pu être acceptées en raison du grand nombre de candidats. Pourtant, au vue du grand intérêt que montraient les étudiants, le CAR/PAP a décidé d’organiser cette session de formation supplémentaire.

  • 2017-03-23
    La Slovénie a transformé sa route côtière en « oasis verte »


    (+) click image to enlarge
    Grâce aux efforts continus des municipalités locales depuis des années, la route entre les villes d’Izola et de Koper en Slovénie a été interdite à la circulation en mars 2017, et sera à partir de maintenant utilisée pour des fins plus durables telles que la baignade, les promenades au bord de mer et autres loisirs. D’après le Ministre des infrastructures, la création de cette « oasis verte » entre Izola et Koper est une étape importante vers une utilisation plus durable de la zone côtière et maritime et plus globalement vers le développement d’un tourisme durable. En outre, fermer cette route côtière a permis à la Slovénie de récupérer 10% de son littoral, offrant de nouvelles opportunités pour cette zone. Le maire d’Izola a souligné que la population locale attendait cette décision depuis des années, et qu’il serait aujourd’hui possible pour les hommes de vivre en symbiose avec la nature dans la région.

    Plusieurs plans et projets pour l’aménagement de cette nouvelle zone côtière ont dores et déjà été proposés, y compris dans le cadre du PAC Slovénie qui s’est terminé il y a une dizaine d’années. La fermeture de cette route est donc un bon exemple de suivi des projets PAC, ainsi que de la mise en œuvre du Protocole GIZC en Slovénie qui a une zone côtière de taille très modeste.

    En outre, il y a quelques années, Skocjanski zatok, une zone humide près du port de Koper a été restauré et est aujourd’hui une réserve naturelle et un site Natura 2000.

  • 2017-03-17
    Réunions de lancement PANACeA & BleuTourMed


    (+) click image to enlarge
    Les projets Interreg-Med horizontaux PANACeA & BleuTourMed ont été lancés dos à dos à Marseille, du 15 au 17 mars 2017. La PANACeA est une initiative régionale de rationalisation en matière d’efforts de gestion dans les Aires Protégées pour une Protection renforcée de la Mer Méditerranée.Le principal objectif du projet est de soutenir les actions et la diffusion des résultats de 9 projets modulaires. Tout d'abord, le projet aidera à répondre aux besoins et attentes des différents partenaires sur les thématiques du projet. Deuxièmement, il visera à assurer la mise en place d'une interface science-politique (ISP) plus efficace afin de contribuer à la mise en œuvre plus effective et efficace des politiques de l'UE et de la Convention de Barcelone concernant la protection et la conservation de la biodiversité et des ressources naturelles dans les zones protégées.

    Le Conseil consultatif de la PANACeA jouera un rôle clé en aidant et en guidant les actions nécessaires pour aider les partenaires et leurs réseaux à influencer plus efficacement les politiques régionales pertinentes. Le CAR/PAP est membre de ce Conseil consultatif aux côtés de la Commission mondiale de l’UICN sur les aires protégées / Université du Queensland, UICN Med, WWF Med, Tour du Valat, CAR/ASP.

    Suivez sur Twitter: @ medconservation2_3

    Le PAP / RAC a également rejoint BleuTourMed en tant que partenaire impliqué dans un des 14 projets modulaires, « Co-Evolve », et en tant que membre du Conseil consultatif. La Communauté de tourisme durable est la communauté Interreg MED pour la protection et la promotion des ressources naturelles et culturelles de la Méditerranée dans le but d'améliorer le développement durable et responsable du tourisme côtier et maritime dans la région méditerranéenne. L'accent sera mis sur le renforcement des pratiques de planification et de gestion en faveur du tourisme durable.

  • 2017-03-14
    Réunion du CoPIl du PAC Var


    (+) click image to enlarge
    Le CoPil du PAC Var s’est tenu au Conseil Départemental du Var à Toulon, le 13 mars 2017. Cette journée d’échange a réuni, autour de la chef de projet national, les représentants du Conseil départementale du Var, de la Communauté d’agglomération de Toulon-Provence-Méditerranée, de la Communauté de Commune de Saint-Tropez, du Conservatoire du littoral (délégation internationale et PACA), de la Direction départementale des territoires et de la mer du Var, du Parc National de Port Cros, du CAR/PAP et des experts externes associés.

    Les partenaires sont revenus les activités et résultats du PAC Var en 2016, la participation de l’équipe PAC Var à la conférence finale du projet PAC Italie, mais en particulier sur le sondage mené fin 2016, et sur le besoin d’en valoriser les résultats pour une plus large diffusion. Ensuite, à l’ordre du jour ont été passé au crible les activités engagées et à venir pour 2017 : la présentation du projet de plateforme « risques » ; le retour sur le travail du Parc National de Port Cros sur les pollutions lumineuses ; la présentation de l’initiative île durable et du projet ISOS ; le lancement du stage sur le recensement; le suivi et l’analyse globale pour le territoire varois des zones de stockage de navires à terre.

    Les membres du CoPil ont ensuite discuté puis validé certains travaux, avec un focus particulier sur l’étude d’évaluation des politiques de gestion de la mer et du littoral, ou un travail complémentaire devra apporter des pistes et recommandations pour une mise en application plus effective de la GIZC. Ce travail fera l’objet d’une demi-journée d’échange lors du side event PAC Var/Journées Var Europe 2017, qui se tiendra à Toulon le 27 juin 2017. L’autre demi-journée sera consacrée à la présentation des projets Maregot et Simwestmed dans la perspective de discuter les possibles points de rencontre et assurer la continuité de certaines activités du PAC. Un appel à contribution a été lancé pour le prochain Bulletin #3 du PAC et le programme provisoire de la conférence « rencontre Terre-Mer….du Var à la Méditerranée » prévu à l’automne 2017 a été commenté.

  • 2017-03-09
    Tenue de la réunion CORMON sur la côte et l’hydrographie à Madrid


    (+) click image to enlarge
    Le 3 mars 2017, le CAR/PAP, en collaboration avec le Secrétariat d’ONU Environnement/PAM, a organisé une réunion du groupe de correspondance de l’approche écosystémique sur la surveillance (CORMON) de la côte et de l’hydrographie à Madrid, Espagne. La réunion s’est déroulée au Ministère de l’agriculture, de la pêche, de l’alimentation et de l’environnement. Elle a réuni une vingtaine d’experts – représentants des parties contractantes, ainsi que des experts/consultants externes sur des sujets donnés et des représentants du CAR/PAP, du CAR/ASP, du MEDPOL et du Secrétariat d’ONU Environnement.

    L’un des principaux objectifs de la réunion était de discuter des lacunes en termes de connaissances et des difficultés à mettre en œuvre les trois indicateurs relatifs à la côte et à l’hydrographie : (i) « Emplacement et étendue des habitats impactés directement par les altérations hydrographiques », (ii) « Longueur de côte soumise à des perturbations dues à l’influence des structures artificielles », et (iii) « Changement dans l’utilisation du sol ». Un autre sujet important était l’élaboration d’un bilan de santé (Quality Status Report - QSR), qu’il va falloir terminer d’ici à fin 2017. De nombreux participants ont proposé de contribuer au QSR en envoyant leurs expériences nationales par écrit. Enfin, les représentants des Parties contractantes ont été invités à présenter l’état d’avancement de leur programme national de surveillance et d’évaluation intégrées (Integrated Monitoring Assessment Programmes – IMAP) concernant la côte et de l’hydrographie. La réunion a été une réussite, et a permis au CAR/PAP de recueillir des contributions essentielles pour terminer les fiches d’orientation pour les indicateurs ainsi que le QSR.

    La deuxième journée (2 mars), les représentants du CAR/PAP ont participé à l’atelier sur l’interface science/politique avec une attention particulière sur l’approche basée sur les risques et sa mise en œuvre pour surveiller les indicateurs de l’EcAp. La réunion a été organisée par le Plan bleu et le Secrétariat d’ONU Environnement/PAM.

  • 2017-03-06
    Pour un réseau Maghrébin de la GIZC


    (+) click image to enlarge
    En collaboration avec le WWF Afrique du Nord – Living Planet Tunisia, le CAR/PAP a organisé une visite d’échange en Croatie pour des partenaires de haut rang, venant d’Algérie, du Maroc et de Tunisie, les 28 février et 1er mars, 2017. Cet événement s’intègre dans le cadre de la mise en œuvre des activités du projet relatif à « l’Intégration Effective d'une Approche GIZC dans les pays de l'Afrique du Nord (Algérie, Maroc et Tunisie) » financé par le CEPF Med.

    Neuf participants du Maghreb ont pris part à ces deux journées d’échange qui se sont déroulées dans le Comitat de Šibenik-Knin et à Split. Les participants étaient des parlementaires tunisiens et les représentants de la société civile en Tunisie, du Ministère en charge de l’environnement du Maroc, et du Commissariat national du littoral en Algérie.

    La première journée a consisté en une visite terrain dans le comitat de Šibenik-Knin, avec la visite du Parc National de Krka, et une rencontre avec différents acteurs institutionnels locaux, et en premier lieu avec les représentants des services de l’environnement et de l’aménagement du territoire du comitat. L’accent de cette journée a été mis sur le Plan côtier du Comitat de Šibenik-Knin , qui a été co-construit par les autorités locales et le CAR/PAP. Ce document innovant et fédérateur des initiatives pour la protection et la valorisation des espaces littoraux dans un contexte de changement climatique, a été adopté par le conseil du comitat en 2016. Un soutien politique fort a permis à ce document de voir le jour et se soutien s’est exprimé à l’occasion de cette journée par un mot de bienvenu du préfet du Comitat, venue saluer la délégation.

    La deuxième journée de la visite, organisée dans les locaux du CAR/PAP, a été riche d’échanges. Les acteurs présents ont pu discuter des politiques, programmes et plans de GIZC développés et mis en œuvre dans les trois pays. Ces expériences ont été mises en perspective avec l’expertise du CAR/PAP et le regard « méditerranéen » du centre. Un réseau des acteurs et initiatives de GIZC prends corps avec l’engagement du WWF AN, et les échanges se poursuivront dans ce contexte avec le soutien du CAR/PAP, pour la poursuite de la mise en œuvre des principes du Protocole GIZC au Maghreb.

    La visite s’est clôturée avec un mot de la Directrice du CAR/PAP qui a détaillé certaines possibles pistes de collaboration et a appelé de ces vœux le lancement de nouvelles initiatives pour renforcer la coopération entre et avec les trois pays.

  • 2017-02-28
    Lancement des projets SUPREME et SIMWESTMED


    (+) click image to enlarge
    Une conférence conjointe sur les projets SUPREME et SIMWESTMED intitulée « Planification de l’espace maritime en Méditerranée, une opportunité pour la croissance bleue » a été organisée le 27 février 2017 dans les locaux du Ministère italien des infrastructures et des transports à Rome. La conférence a été une excellente opportunité pour les politiques, les scientifiques et les professionnels des secteurs maritimes de partager leurs points de vues, leurs expériences et leurs attentes en matière d’utilisation durable des ressources de la Méditerranée. La directrice du CAR/PAP a présenté les nouvelles initiatives et tendances en matière de protection et de planification de l’espace marin dans le cadre de la Convention de Barcelone.

    Le lendemain, les réunions de lancement des projets SUPREME et SIMWESTMED ont eu lieu. Les autorités publiques responsables de la PEM dans les Etats membres de l’UE de la Méditerranée occidentale (France, Italie, Malte et Espagne) et orientale (Croatie, Grèce, Italie – côté adriatique et Slovénie), ainsi l’ONU environnement/PAM sont impliquées dans les projets. Les activités du projet visent à soutenir la mise en œuvre du processus de PEM dans les Etats membres de l’UE, et à développer une collaboration transfrontalière pour gérer les initiatives de PEM. Un budget total de près de 4,5 millions d’euros est prévu pour ces projets de 2 ans.

  • 2017-02-24
    Quelles solutions pour la Méditerranée ?


    (+) click image to enlarge
    Le 23 février 2017, Me. Ségolène Royal, ministre Français de l’environnement, de la mer, de l’énergie, et responsable des Relations internationales sur le climat, a accueilli à Paris un large panel de participants de l’ensemble de la Méditerranée, des ambassadeurs, les représentants d’autorités nationales, des experts scientifiques, la société civile, des étudiants. Le ministère a organisé l’événement aux côtés des Nations Unies Environnement/Plan d’Action pour la Méditerranée et de l’Union pour la Méditerranée, avec le soutien du gouvernement du Maroc et de Monaco.

    Après un bref discours d’introduction, Me. Royal a ouvert la conférence présentant des cinq objectifs pour l’action et la mobilisation à l’intension des pays du pourtour méditerranéen qui seront au cœur des discussions de la journée, à travers cinq tables rondes : Mobilisation et coordination de réseaux scientifiques ; Mobilisation pour préserver les écosystèmes marin et côtier ; Mobilisation contre la pollution d’origine terrestre ; Mobilisation contre la pollution marine ; et Développement durable des petites îles de Méditerranée.

    Le CAR/PAP était présent aux côtés du ONU Environnement/PAM, du CAR/ASP, du Plan Bleu, et de Rempec, et a partagé son expérience dans la mise en œuvre des principes du Protocole GIZC au niveau local. L’exemple du Plan côtier du Comitat de Šibenik-Knin a été mis en avant, un document stratégique construit par le CAR/PAP, en étroite collaboration avec les autorités locales et de manière inclusive et participative avec les acteurs locaux. Il a souligné que cet outil de planification a été construit avec une attention particulière à la variabilité et aux changements climatiques, en fait, le plan propose une série de mesures d’adaptation.

    En outre, le CAR/PAP a décrit son action en Croatie en appui à l’Initiative menée par Small Island Organisation (SMILO) sous le patronage du Conservatoire du Littoral. Rappelant que le Protocole GIZC réclame une attention particulière au développement durable des territoires spécifiques que les îles représentent. L’exemple de l’intégration de l’île de Zlarin (île de l’archipel de Šibenik) à l’initiative SMILO a été décrite comme un processus intégré, avec un diagnostic territorial précis qui a aidé à structurer une gouvernance innovante avec le Comité local de l’île, et contribue à la définition d’un plan d’actions stratégiques pour mieux vivre sur l’île. Des exemples d’actions potentielles ont été décrites, comme le soutien à l’ouverture du Centre National croate du corail sur l’île. Une participation plus large des îles croate au réseau international de SMILO est attendue dans les prochaines années.

  • 2017-02-13
    Trois ministres des affaires étrangères au CAR/PAP


    (+) click image to enlarge
    A l’occasion de l’inauguration de La "Trilatérale de l'Adriatique" à Split le 10 février 2017, le CAR/PAP a reçu la visite d’une délégation conduite par Davor Ivo Stier, vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères et européennes de la Croatie, Dimitir Bushati, ministre des affaires étrangères d’Albanie, et Srðan Darmanoviæ, ministre des affaires étrangères du Monténégro.

    L’initiative croato-albano-monténégrine a été lancée pour contribuer à la stabilité et à la sécurité de cette partie de l’Adriatique et de l’Europe, et à renforcer le dialogue sur les questions d’intérêt commun pour les trois pays. Parmi les principales thématiques abordées figuraient notamment le dialogue politique, la sécurité régionale et internationale, la protection de l’environnement, l’économie et le tourisme, les transports, ainsi que l’énergie et les infrastructures.

    La première réunion de la Trilatérale de l’Adriatique a été une occasion parfaite pour la délégation de visiter le CAR/PAP – une institution avec laquelle les trois pays ont coopéré avec succès dans les domaines de la protection de l’environnement et du développement durable.

    La délégation a été reçue par Željka Škarièiæ, directrice du CAR/PAP, qui a rapidement présenté le système de la Convention de Barcelone, les objectifs spécifiques du CAR/PAP et ses principaux domaines d’intervention, en insistant sur le rôle du CAR/PAP dans l’assistance aux parties contractantes dans la mise en œuvre du Protocole GIZC. Après avoir rappelé que les trois pays coopéraient avec succès depuis longtemps, elle a présenté deux exemples de coopération du CAR/PAP avec les autorités et institutions croates, et a donné la parole à Marina Markoviæ, chargée de projet au CAR/PAP, qui a présenté des projets de gestion du littoral mis en œuvre en Albanie et au Monténégro.

  • 2017-02-09
    Le bulletin #2 du PAC Var (France) est paru!


    (+) click image to enlarge
    Vous y retrouverez toute l'actualité du projet et de ses trois thèmes de prédilection, des témoignages d'acteurs ainsi que toutes les informations terre-mer du moment.

    Bonne lecture, et à très vite, et n'oubliez pas de le partager - http://www.pacvar.fr/documentation/document-et-publications/ !

  • 2017-02-03
    Le CAR/PAP pleure la perte de son ambassadeur de la côte, Predrag Matvejevic


    (+) click image to enlarge
    Predrag Matvejevic, écrivain, humaniste, cosmopolite, polyglotte et activiste nous a quitté hier à Zagreb, en Croatie. Il a consacré sa vie à se battre pour la paix, la justice, les droits de l’homme, et la sagesse. Comme il se décrivait lui-même, il était imprégné par les idées de liberté, d’égalité et de fraternité. Son livre « Bréviaire pour la Méditerranée » nous rappelle comment nos différences peuvent être transformées en raisons de vivre ensemble, de s’enrichir mutuellement et de partager. Ce livre, ainsi que son ouvrage plus récent « L’autre Venise », témoignent d’une manière exceptionnelle des valeurs méditerranéennes que nous voulons sauvegarder. M. Matvejevic était également l’un des membres du « Groupe des Sages pour le dialogue culturel euro-méditerranéen ».

    Pour sa contribution au développement durable de la Méditerranée, le CAR/PAP lui a remis le titre d’ « Ambassadeur de la côte » dans le cadre de l’initiative du Jour de la côte. Comme le disait le poète croate Jure Kastelan, il nous ouvrait la porte sur le soleil.

    Nous regrettons déjà qu’il ne soit plus avec nous pour partager un peu de sa sagesse et de son humanité.

  • 2017-02-02
    Focus sur le développement durable en Méditerranée


    (+) click image to enlarge
    Le Comité de pilotage de la Commission méditerranéenne du développement durable (CMDD) a tenu sa 18ème réunion les 18 et 19 janvier 2017 à Athènes, en Grèce. Les participants à la réunion ont discuté des progrès réalisés dans les activités liées à la mise en œuvre et au suivi de la Stratégie Méditerranéenne pour le Développement Durable 2016-2025 (SMDD 2016-2025). La SMDD est un document d’orientation stratégique pour toutes les parties prenantes et partenaires afin de traduire l’Agenda 2030 pour le développement durable aux niveaux régional, sous-régional et national. Soulignant les résultats positifs obtenus, ils ont insisté sur la nécessité de renforcer les liens entre les travaux de la Commission et la mise en œuvre de la SMDD 2016-2025 avec les processus internationaux et régionaux, en particulier l’Agenda 2030 et ses Objectifs de Développement Durable.

    Enfin, le Comité de pilotage de la CMDD a lancé la préparation de la prochaine réunion de la Commission en 2017 et de sa contribution à la CdP 20.

  • 2017-02-02
    ONU Environnement/PAM lance son nouveau site web


    (+) click image to enlarge
    L’ONU Environnement/Plan d'Action pour la Méditerranée - Secrétariat de la Convention de Barcelone (ONU Environnement/PAM) a le plaisir d'annoncer officiellement le lancement de son nouveau site web.

    Le site a été créé grâce à une contribution généreuse du projet ECAP Med I financé par l'UE, et vise à fournir aux utilisateurs un moyen plus facile de se renseigner sur le Plan d'Action pour la Méditerranée et la Convention de Barcelone. Le nouveau site Web est interactif et donne un meilleur accès à l'information, aux nouvelles et aux dernières publications.

    Nous mettrons constamment à jour notre contenu avec des informations utiles, des articles et des rapports en trois langues, à savoir l'anglais, le français et l'arabe.

    Nous espérons que vous trouverez le nouveau site utile et moderne.

    Veuillez consulter le site http://web.unepmap.org/, navigateurs conseillés Firefox et chrome.

  • 2017-01-20
    Prenons soin de nos côtes – expériences méditerranéennes et italiennes


    (+) click image to enlarge
    C’est sous le thème « Prenons soin de nos côtes – expériences méditerranéennes et italiennes » que le PAC Italie a organisé sa conférence finale le 17 janvier 2017 à Rome en présence de Mme Maria Carmela Giarratano, directrice générale du Ministère de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de la protection de la mer, et de M. Gaetano Leone, coordinateur du PNUE/PAM. La conférence a présenté les principaux résultats et méthodologies de ce projet de deux ans, ainsi que leur intégration dans les contextes méditerranéen et international.

    Dans le cadre de ce projet, trois régions (Emilie Romagne, Sardaigne et Toscane), ont élaboré des stratégies et des procédures pour l’utilisation rationnelle de leurs ressources côtières et marines et la protection de l’environnement, dans le but d’identifier et de tester sur le terrain les méthodologies, instruments et bonnes pratiques pour le développement durable de la côte et la valorisation du patrimoine et des paysages historiques. Les outils et méthodologies développées n’ont pas seulement été utiles pour la gestion du projet, mais pourront également être répliquées dans le réseau des projets PAC et être utilisées par les institutions responsables de la gestion du littoral.

    La vidéo du PAC Italie a été partagée avec les participants de la conférence : https://youtu.be/4bsAuoEjjfw/

  • 2017-01-13
    Les territoires méditerranéens travaillent ensemble pour un tourisme côtier durable


    (+) click image to enlarge
    Deux représentants du CAR/PAP ont participé à la réunion de lancement du projet INTERREG MED CO-EVOLVE (Promouvoir la co-évolution des activités humaines et des systèmes naturels pour le développement d’un tourisme côtier et maritime durable) dirigé par la région Macédoine Orientale et Thrace qui a eu lieu à Komotiní (Grèce) les 12 et 13 janvier.

    Co-evolve est un projet modulaire de l’Interreg Med développé dans le cadre de l’axe prioritaire 3 du programme (ressources naturelles et culturelles), objectif spécifique 3.1 (tourisme durable). Il vise à analyser et à promouvoir la co-évolution des activités humaines et des systèmes naturels dans les zones côtières touristiques, permettrant ainsi le développement durable d’activités touristiques en se basant sur les principes de la gestion intégrée des zones côtières/planification de l’espace maritime.

    Le projet reconnaît que le renforcement de la coopération entre les régions ainsi que le développement conjoint et le transfert des approches, outils, lignes directrices et bonnes pratiques sont des enjeux cruciaux pour le développement d’un tourisme côtier et maritime durable. Une analyse des menaces et des facteurs favorisants pour un tourisme durable à l’échelle de la méditerranée sera réalisée, et des études locales dans les sept zones pilotes seront menées. L’objectif est de démontrer par le biais d’actions pilotes la faisabilité et l’efficacité d’un processus de planification basé sur la GIZC/PEM.

    Co-evolve comportera deux phases : une première phase d’étude, qui consistera à réaliser un état de l’art des thématiques au niveau méditerranéen et au niveau des zones pilotes et à l’analyser, et une seconde phase de test, lors de laquelle les instruments, politiques, stratégies et plans conjoints identifiés préalablement dans les activités pilotes seront testés afin de mettre en place des solutions applicables à un ensemble plus large d’utilisateurs et de territoires.

  •  
 
UNEP MAP UNEP UNEP MAP

Content of this site, unless otherwise noted, © 2005-2017 Priority Actions Programme All Rights Reserved. v2.0.15 powered by IT laganini . org