Qu'est - ce que le PAP/CAR?

Le Centre d'activités régionales pour le Programme d'actions prioritaires (CAR/PAP), créé en 1977, est une composante clé du Plan d'action pour la Méditerranée (PAM) du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE). Vingt-et-un pays méditerranéens et l'Union européenne font partie intégrante du PAM, et leur objectif commun est un environnement sain en Méditerranée, en se basant sur les principes du développement durable. Grâce à sa compétence, le CAR/PAP, qui est un des six Centres d'activités régionales du PAM, s'est bâti une réputation dans le domaine de la Gestion intégrée des zones côtières (GIZC).

Le CAR/PAP, c'est tout d'abord les gens qui y travaillent, ainsi qu'un grand réseau d'experts et d'institutions de la Méditerranée. Le centre a son siège à Split et bénéficie du soutien du Gouvernement croate. Le personnel du CAR/PAP est composé de neuf experts pluridisciplinaire qui coopèrent avec des institutions internationales et nationales et avec des consultants externes. Beaucoup de personnes connaissent le Centre par son abréviation et non par notre nom complet. Cela peut être considéré comme un atout, parce que, par une telle reconnaissance, son travail est reconnu partout, et non seulement en Méditerranée. 

Organigramme du PAP/CAR

Mandat

L'objectif du Centre est de s'attaquer aux problèmes prioritaires en matière de développement et à leurs effets sur l'environnement côtier et ses ressources, et ceci par le biais d'activités pratiques dans plusieurs domaines. L'intention est d'obtenir des résultats rapides dans le domaine de l'environnement grâce à une gestion intégrée. Il est important de savoir que les zones côtières ne sont constituées uniquement des parties marines et terrestres, mais aussi des bassins fluviaux adjacents.

L'activité principale du PAP/CAR est la Gestion Intégrée des Zones Côtières (GIZC). Depuis la Conférence de Rio de 1992 (Conférence des nations-unies sur l'environnement et le développement), il est admis que la GIZC est la voie à suivre pour le développement durable des zones côtières. La GIZC se caractérise par une approche intégrée distinctive visant à solutionner les problèmes environnementaux, sociaux, économiques et institutionnels des zones côtières.

Le mandat originel du Centre avait une large portée, mais les objectifs des activités du CAR/PAP ont évolué de manière à répondre aux besoins des zones côtières de la région en termes de développement durable.

Le CAR/PAP s'acquitte de son mandat à la fois par le biais d'actions locales dans les pays méditerranéens, et notamment avec la formation et le renforcement des capacités, et à plus grande échelle en élaborant des méthodologies et des stratégies. Le CAR/PAP a dirigé la préparation et l'adoption du Protocole GIZC qui est aujourd'hui la principale force motrice pour l'activité de GIZC en Méditerranée. 

La mission du CAR/PAP, telle que définie par le mandat actuel approuvé en 2009, est de fournir une assistance aux pays méditerranéens pour qu'ils appliquent l'article 4(i), de la Convention de Barcelone, s'acquittent de leurs obligations découlant du Protocole GIZC et mettent en œuvre la Stratégie méditerranéenne de développement durable (SMDD, 2005), et d'assumer les tâches qui lui sont assignés par l'article 32 du Protocole GIZC.

Plus que tout, le CAR/PAP s'emploie à développer une coopération régionale en matière de renforcement des capacités et de sensibilisation à l'importance de la gestion intégrée des zones côtières par l'organisation d'activités de formation, d'éducation et de mobilisation, le travail en réseaux, des publications (recherches, lignes directrices, rapports techniques et manuels) et la diffusion de l'information. Le CAR/PAP est également impliqué dans des activités de soutien à la Commission Méditerranéenne du Développement Durable (CMDD).

Enfin, le CAR/PAP est le champion international de la Méditerranée sur les questions côtières, et une organisation respectée mondialement pour sa capacité à développer des méthodologies et des outils dans le domaine de la GIZC.

 

Structure institutionnelle du PAM


 

Principales activités

Le CAR/PAP est mondialement reconnu comme un centre d'excellence - une réputation qui se fonde sur plus de 30 années de résultats concrets et d'innovations dans ce domaine. La Méditerranée est probablement l'endroit au monde où les côtes sont exposées aux défis les plus complexes en raison à la fois de l'intensité du développement et de la valeur exceptionnelle de son patrimoine naturel et culturel. Pour répondre à ces défis, le CAR/PAP a développé un éventail d'outils et de méthodologies adaptés aux besoins de la région en partenariat avec des institutions locales et internationales spécialisées.

Entre1980 et 2000, le CAR/PAP s'est imposé comme une organisation efficace et performante tandis que la GIZC devenait un outil majeur pour la mise en œuvre du développement durable en Méditerranée. Au niveau local, le CAR/PAP a lancé les Programmes d'Aménagement Côtiers (PAC) en (liste chronologique allant du plus ancien au plus récent) : Albanie, Croatie, Grèce, Syrie, Tunisie, Turquie, Egypte, Israël, Algérie, Liban, Malte, Slovénie, Chypre et Maroc - fournissant des solutions intégrées de développement durable en partenariat avec les autorités nationales et les communautés locales. Le patrimoine et les aires protégées ont toujours été au cœur de ces projets.

Dans le même temps, le CAR/PAP a élaboré des méthodologies de développement durable novatrices adaptées aux spécificités du bassin méditerranéen, allant de l'utilisation d'instruments juridiques et économiques à de nouvelles formes de participation des parties prenantes. La préservation des paysages ayant une valeur naturelle ou culturelle particulière a toujours été particulièrement importante. Un certain nombre de projets, publications et études en rapport avec l'évaluation, la préservation et la caractérisation des paysages, aspect jusqu'à présent relativement négligé, ont été  lancés et dirigés par le CAR/PAP.

Au début du nouveau millénaire, le CAR/PAP était devenu un centre de développement de la GIZC internationalement reconnu. Ceci s'est traduit par la publication de deux ouvrages de référence : le premier, «  Pour une bonne pratique de gestion des zones côtières en Méditerranée », présentait les progrès en matière de GIZC en Méditerranée au cours des 25 années passées et comment cette approché était passée d'une gestion environnementale sectorielle à une gestion intégrant tous les secteurs. Cette publication avait été présentée au Sommet de Johannesburg en 2002. La seconde, le « Livre blanc : Gestion intégrée des zones côtières en Méditerranée » soulignait la nécessité d'une option politique « proactive », d'une vision stratégique pour la Méditerranée et d'un plan d'action pour la gestion des zones côtières ; cette publication témoignait bien de la confiance grandissante en la valeur de la GIZC en Méditerranée ainsi que du rôle crucial joué par le CAR/PAP. A cette période, il était déjà admis que le CAR/PAP était mondialement à la pointe de ce domaine, comme cela se reflétait par la participation aux évènements internationaux tels que le Sommet de Johannesburg et à des initiatives politiques majeures telles que le Programme de démonstration de l'UE sur la GIZC entre 1997 et 2001.

Depuis 2001, malgré ses ressources humaines limitées, le CAR/PAP est resté très prolifique en terme d'activités comme en terme d'innovation, et il a excellé dans son soutien au renforcement des capacités dans la gestion de l'environnement et au développement durable dans la région. Le CAR/PAP a tout particulièrement eu une persévérance sans faille pour ce qui est de promouvoir la GIZC en tant que clé pour le développement durable tout en composant avec les demandes et influences sectorielles et institutionnelles. Régulièrement, le CAR/PAP est présenté comme une institution de recherche de haut niveau sur la scène internationale, comme par exemple lors de la Conférence mondiale sur les océans, les côtes et les îles. Le projet pionnier de tourisme durable « Destinations » en Algérie a reçu le prix « Energy Globe » du meilleur projet national en 2008.

Les actions locales continuent par le biais du programme PAC aujourd'hui bien reconnu avec de nouvelles initiatives en Espagne, au Monténégro, en France et en Italie. Le plus remarquable est cependant l'émergence et la mise en œuvre du « Protocole GIZC pour la Méditerranée ». En 2003, les Parties contractantes à la Convention de Barcelone ont convenu qu'un nouveau document régional juridiquement contraignant était nécessaire pour assurer la protection du littoral méditerranéen ; le CAR/PAP a été chargé du processus d'élaboration de l'ébauche et de parvenir à un accord sur ce document pionnier. Le Protocole, avec ses 40 articles négociés un à un, fournit un cadre juridique complet pour l'action future, obligeant tous les états à prendre des mesures et à élaborer des stratégies à l'intérieur de leurs frontières et avec les pays voisins et les nombreux secteurs dans le domaine du développement durable à coopérer au niveau international.

Malgré la complexité géographique et politique de la région méditerranéenne, le Protocole a été adopté en janvier 2008 et est entré en vigueur en mars 2011 - un délai record pour un tel accord - devenant ainsi que premier document juridique supranational de cette sorte dans le monde. Sur la base de ce Protocole GIZC pour la Méditerranée, d'autres mers régionales de par le monde - dont notamment l'Océan indien occidental, la Mer baltique et la Mer noire - développent aujourd'hui des instruments juridiques de GIZC similaires en bénéficiant des conseils du CAR/PAP.

Le CAR/PAP soutient le développement de la GIZC grâce à un renforcement institutionnel, des formations et une sensibilisation et par le biais de conférences et de cours. Le programme d'enseignement à distance MedOpen par exemple - qui est unique en son genre - aide les décideurs (aux niveaux local, national, régional et international), les conseillers stratégiques, les responsables de projets, le personnel et les experts à renforcer les capacités pour la gestion du littoral. Plus de 60 candidats ont  terminé le cours avancé, renforçant ainsi considérablement les capacités GIZC de la région méditerranéenne. De nombreux autres ont pu profiter du cours basic dans le monde entier.

Un  autre outil créé par le CAR/PAP pour encourager et faciliter la ratification du Protocole est le Jour de la côte, qui a été lancé en 2007. Le Jour de la côte est un évènement unique en Méditerranée - promouvoir la valeur de la côte et appeler à un engagement actif de tous les secteurs de la société pour la préserver. La plupart des pays méditerranées se sont associé à cette célébration régionale. Les activités proposées à cette occasion vont des activités pour les enfants aux évènements côtiers internationaux majeurs, en passant par des compétitions sportives et des évènements culturels. Le Jour de la côte est célébré tous les ans le 25 septembre pour rendre hommage à la première ratification nationale du Protocole par le parlement slovène à cette date. En raison de l'enthousiasme international croissant pour la célébration du Jour de la côte, le PNUE a maintenant officiellement déclaré que le 25 septembre serait le Jour de la côte méditerranéen.

Un autre aspect de ces activités de sensibilisation est la nomination d'« Ambassadeurs de la côte » internationaux.  Parmi les éminentes personnes ayant reçues cette distinction, les champions de la promotion de la prise de conscience de l'état de l'environnement et des côtes sont Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa du Maroc; M. Chérif Rahmani, le Ministre algérien de l'aménagement du territoire et de l'environnement; le Professeur Predrag Matvejeviæ et bien d'autres encore. Le CAR/PAP est aujourd'hui le leader naturel de nombreuses activités et programmes en Méditerranée supportés par des agences internationales comme par ex. le PNUE, le PNUD, la BM et l'UE. Dans le cadre du MedPartnership, le CAR/PAP élabore des approches intégrées innovantes pour la gestion de l'eau et des aquifères avec l'UNESCO et d'autres partenaires.

Grâce à la collaboration active avec un certain nombre de partenaires et de parties prenantes dans la région et à son approche à plusieurs niveaux, le CAR/PAP a été à l'origine de progrès rapides vers un environnement méditerranéen plus sain, préservant son patrimoine naturel et culturel,  reposant sur les principes du développement durable.

Siège

 

Le siège du PAP est à Split, Croatie, une ville romaine superbe qui figure sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Notre bureau se trouve dans un superbe palais de l'époque Renaissance, à Péristyle, à l'intérieur du palais de Dioclétien datant du 3ème siècle. Split est une ville-port croate ayant des liens excellents avec d'autres pays méditerranéens.

 
 
UNEP MAP UNEP UNEP MAP

Content of this site, unless otherwise noted, © 2005-2017 Priority Actions Programme All Rights Reserved. v2.0.15 powered by IT laganini . org